cérémonies et commémorations

Cérémonies de Montchal - 15 mars 2015

 

Cette année l'ANACR est représentée par Bénédicte Chollet,  Secretaire Générale de notre Comité Départemental, elle a rendu l'hommage dù à ces maquisards de l'Azergues.

 

 

Extraits de l’allocution prononcée par Bénédicte Chollet, Secrétaire Générale de l’ANACR du Rhône

 

« … De ces jeunes hommes et de leurs compagnons qui avaient placé plus haut que leur vie même, leur engagement dans la lutte contre l’occupant nazi et ses serviteurs collaborateurs du régime de Vichy, j’ignorais tout jusqu’à ce que ma route croise celle de l’ANACR …

Forts de leur éducation politique au sein des jeunesses communistes, de leurs idéaux de justice et de liberté, ils avaient refusé de courber l’échine sous le joug de l’occupant … Pendant de long mois, ils enchainent alors les actions … Ils ont connu la dure vie du maquis … dans la crainte d’être trahis, dénoncés par des compatriotes …

 

 

Mais au cœur de cette tourmente, ils ont également connu, la fraternité, la solidarité … l’espoir de construire une société meilleure et l’immense satisfaction du devoir accompli pour retrouver la liberté et relever l’honneur bafoué de notre pays.

Encerclés au petit matin du 19 mars 1944, ils se sont battus avec courage … Cinq sont tombés au combat face à 300 GMR et gendarmes, tous français ayant choisi la voie de la collaboration …

 

Leurs visages sont là, gravés dans la pierre pour témoigner de leur sacrifice. Mais de la collaboration organisée au plus haut niveau de l’état … quel témoignage avons-nous ?

En effet, comment sinon à l’ANACR, aurais-je appris qu’au moment où des Résistants étaient poursuivis par la justice pour des faits commis pendant l’occupation, le préfet Boutémy, responsable du massacre de Montchal, était nommé préfet honoraire, puis dès janvier 1953, ministre de la santé …

 

Oui il faut honorer ceux qui se sont battus, ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté, mais plus encore nous devons, nous leurs devons, de transmettre leur mémoire, leurs valeurs et leur enseignement.

C’est dans cette optique que l’ANACR n’a eu de cesse de réclamer et d’obtenir enfin, le 19 juillet 2013, l’instauration de la Journée Nationale de la Résistance le 27 mai, date anniversaire de la création du CNR … »

 


16 Juin à Saint-Didier de-Formans                        

 

Comme toutes les années l'ANACR a rendu hommage aux 28 martyrs assasinés à l'endroit même où s'élève ce monument.

 

M. Victor Casas a pris la parole :

 

"C'est au nom des combattants et amis de la résistance que j'ai l'honneur de vous exprimer en ce 70e anniversaire de la cruelle tragédie, notre profonde reconnaissance, comme nous plus vifs remerciements.....votre présence  immuable au devoir de mémoire, ceci depuis plusieurs décennies a démontrée qu'en voulant les tuer,  leurs bourreaux a rendu ces martyrs immortels......Le temps ne justifie pas l'effacement du souvenir aussi notre notre plus entière reconnaissance s' adresse à vous acteurs de ces témoignages fervents de la mémoire qui assurent ainsi le combat contre l'oubli...."

 

 Ce monument, inauguré le 16 juin 1946 par Yves Farge, porte la signature d'André Tajana, sculpteur

de la région lyonnaise. Il a été élevé en 1946 à la mémoire de vingt-huit martyrs de la Résistance,

parmi lesquels l'historien Marc Bloch, à l'endroit même où ils furent fusillés par les Allemands le 16 juin 1944

(inscription commémorative et liste des noms des martyrs) .

Ils étaient auparavant emprisonnés au fort Montluc à Lyon. Deux ont échappé à la mort, et un bloc séparé,

indiquant les lieux et datés de leur décès, a été adjoint au monument après 1975
Adresse : C.D. 936

 



Une cérémonie en trois étapes pour commémorer le 70e anniversaire  de l'attaque par les troupes du gouvernement de Vichy du camp Desthieux au lieu dit "Le Magat" sur la commune de Montchal(Loire).

  • Devant le mémorial du Crêt, 18 drapeaux, de nombreux participants (environ 150), M le maire, la chorale et les enfants du village , des personnalités de la Loire, Mr Guy Fisher, sémateur du Rhône,de L. Rossi, Mme Odile Chadebech, présidente d'honneur de l'ANACR du Rhône, veuve de Marcel Chadebech qui a tenu à ce que ces cendres soient répandues sur le lieu du massacre de ses camarades,des soeurs  Bertrand, d'une forte délégation de l'ANACR de Décines et du département avec à sa tête M Roger Gaget, Résistant, co-président de l'association. des rescapés et témoins de ces funestes événements.
  •  
  • Les participants se sont ensuite rendus sur les lieux de l'attaque au lieu dit " Le Magat" 

la cérémonie se terminera au cimetière sur la tombe de Frantz ou sera déposé une gerbe.

Mr Gaget s'est vu remettre la médaille commémorative pour l'ANACR.

 

 les porte drapeaux der l'ANACR (départemental, Décines et le drapeau FNDIRP porté par Sandrine,

une jeune  adhérente de Décines)

 

plus d'info sur www.maquis-azergues.com 

 

 



 

Le 19 mars, tous les Comités ont participé aux cérémonies

de la fin de la guerre d'Algérie

 

Une guerre qui durant presque huit années aura marqué la vie des peuples Algérien et Français. elle prendra fin avec la signature des accors d'Evian, non sans laisser d'importants traumatismes aux participants.

 

 



la place du 19 mars à Villeurbanne

 

 

 

 

 







 Il y a 70 ans,  le 15 mars 1944,

était publié le programme du Conseil National de la Résistance.

    Afin de commémorer cet évènement historique

une cérémonie a eu lieu

vendredi 14 mars 2014 

au Monument du parcours de la Résistance,  Lyon 8e 

 

où un dépot de gerbe  fut effectué par Mme E. Haguenauer, adjointe au maire de Lyon, M. J. Louis Touraine, député du Rhône et M. R. Gaget, résistant, lieutenant FFI, co-président de l'ANACR du Rhône.

Après l'intervention de M. R Gay, co-président de l'ANACR du Rhône,

les nombreux  participants  se sont retrouvés  autour d’un buffet où fut évoqué le Programme du CNR et son actualité.

 

 

 

 



 

 

 

1er mars, 11h,  place Puvis-de-Chavannes, Lyon 6è,

hommage aux habitants et/ou personnes arrêtées dans cet arrondissement

 

Au cours de cette cérémonie,présidée par Mr Permezel, en présence de Mr le maire du 6e, après les interventions de Mr. Lévy, le Chant des Marais et la lecture par Mr Curial de la chanson de Montluc, les noms des personnes arrêtées et assassinées dans le 6e arrt ont été lus par Mme C. Herzog, Mr Lévy, et Mme .. Frescura;  parmi ceux ci figure le nom de Joseph Longarini.:

 

Joseph Longarini, adhérent du parti communiste depuis 1927, fut arrêté, comme la plupart des responsables du parti   le 23 octobre 1939. II ne put   reprendre ses activités qu’à partir de mai 1941. Très connu à Givors il recrute  les premiers F. T. P. F. : Claude Giorda, Vinson (l’Ecureuil)  Umano (Bébert).

En mission à Lyon le 9 juin 1944 « Ricard (son pseudonyme le plus courant) est intercepté par des miliciens, place Puvis-de-Chavanne , poursuivi par eux jusque à l’angle de la rue Duquesne et de la rue Duguesclin. Atteint d’une balle à la tête : son œil pendait. La pharmacienne, qui a été l’un des témoins de ce drame et a pu prendre une photographie raconte que le prêtre de l’église voisine s’est précipité auprès du blessé qui a murmuré : « .ma femme …mes enfants .. » avant de rendre le dernier soupir.

Une plaque commémorative à Lyon, une rue à Givors, perpétuent  le  souvenir d’un homme qui a tout donné pour la victoire de la résistance.    

Ref « Comme un essaim de guêpes …» de Jean-Daniel Berger  




 

 

 

 

à l'occasion de la libération de la Corse (premier département français libéré) en septembre 1943

une cérémonie a eu lieu au Pont de l'Ile Barbe où fut arrété le Résistant Robert Guidicelli, dit "Colonel Germain, le 14 aoùt 1943. avec l'ANACR et les "Amitiés Corses de Lyon"

http://www.resistance-corse.asso.fr)

sur la photo,  on reconnait Odile Chadebech, présidente d'honneur de l'ANACR. c'est avec elle que Robert Guidicelli avait rendez vous ce jour là. A l'époque Odile était "Régine" et agent de liaison de Roger Pestourie. c'est en voyant sur le pont des hommes aux longs pardessus et chapeau de feutre, qu'elle se méfie et ne s'arrête pas, poursuivant sa route jusquà Neuville


 

 

 

ce 21 décembre 2013 une cérémonie a réuni  les "Rescapés de Montluc" et les associations d'anciens Combattants et Résistants dont l'ANACR devant le fort Montluc pour évoquer le nom des prisonniers ayant été abattus par les Allemands au cours

de leur tentative d'évasion.

En présence de Nathalie Vanini, adjointe au 3e arrt., une rose a été déposée pour chaque prisonnier identifié ainsi qu'un bouquet pour les anonymes.

 

 


 

le 10 janvier 1944, Ilona et Victor Basch étaient assassinés par la milice française dirigée par Paul Touvier, et la gestapo à Neyron.

Ils avaient 80 et 79 ans

c'est pour rendre hommage à ce philosophe, créateur de la Ligue Française  des droits de l'homme et du citoyen à Rennes, universitaire engagé, (il s'est battu pour Dreyfus, il prend une part importante à la naissance du Front Populaire), et à sa femme Ilona Bach que cette 

cérémonie a eu lieu à la Nécropole de la Doua, où ils reposent côte à côte.

Outre Mr le Prefet de Région, Mr le maire de Villeurbanne, la présidente nationale de l'Onac, le représentant de la "Ligue des droits de l''Homme" les élus de Lyon et Villeurbanne, les personnalités du monde combattant, nos présidents de l'ANACR avec son drapeau, plusieurs classes de lycéens de Givors et de la Boisse assistaient à cette commémoration.

après les allocutions le dépot de gerbes, quelques bougies seront allumées et placées sur leur sépulture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 Cérémonie organisée par l’Association les Rescapés de Montluc.

 

21 février 2014 à 11 heures :

cimetière militaire de la Doua : cérémonie en mémoire des 79 prisonniers extraits de Montluc et fusillés sur ce lieu entre le 2/10/43 et le 3/7/44, et hommage à 9 résistants luxembourgeois.

 

c'est une cérémonie très émouvante qui a réuni le monde résistant et combattant  à la nécropole de la Doua. 25 drapeaux dont trois de l'ANACR entouraient la stèle qui évoque le nom et la mémoire de tous ces fusillés.

sous la présidence de M. Permezel, en prèsence de nombreuses personnalités et des membres des familles des internés a retenti le chant de Montluc 

les différentes interventions ont évoqué ces martyrs.

Monsieur le consul honoraire du Luxembourg a parlé des Résistants Luxembourgeois, et les  petits fils de Pierre Collin ont lu une lettre adressée à leur famille quelques avant leur éxécution. 

Madame André Gaillard survivante des internés (elle avait 14 ans à l'époque de son incarcération a lu un poême en hommage au maquis de Beaubry.

l'appel des morts ponctué par le "Chant des Partisans" fut un moment très fort. et la cérémonie se terminat par le dépot des gerbes

voir d'autres photos sur le site des rescapés de Montluc.

 

 



1er mars, 11h,  place Puvis-de-Chavannes, Lyon 6è,

hommage aux habitants et/ou personnes arrêtées dans cet arrondissement

 

Au cours de cette cérémonie,présidée par Mr Permezel, en présence de Mr le maire du 6e, après les interventions de M, le Chant des Marais et la lecture par Mr Curial de la chanson de Montluc, les noms des personnes arrêtées et assassinées dans le 6e arrt a été lu. parmi ceux ci figure le nom de Joseph Longarini.:

 

Joseph Longarini, adhérent du parti communiste depuis 1927, fut arrêté, comme la plupart des responsables du parti   le 23 octobre 1939. II ne put   reprendre ses activités qu’à partir de mai 1941. Très connu à Givors il recrute  les premiers F. T. P. F. : Claude Giorda, Vinson (l’Ecureuil)  Et,Umano (Bébert).

En mission à Lyon le 9 juin 1944 « Ricard (son pseudonyme le plus courant) est intercepté par des miliciens, place Puvis-de-Chavanne , poursuivi par eux jusque à l’angle de la rue Duquesne et de la rue Duguesclin. Atteint d’une balle à la tête : son œil pendait. La pharmacienne, qui a été l’un des témoins de ce drame et a pu prendre une photographie raconte que le prêtre de l’église voisine s’est précipité auprès du blessé qui a murmuré : « .ma femme …mes enfants .. » avant de rendre le dernier soupir.

Une plaque commémorative à Lyon, une rue à Givors, perpétuent  le  souvenir d’un homme qui a tout donné pour la victoire de la résistance.    

Ref « Comme un essaim de guêpes …» de Jean-Daniel Berger  

 

 


Réagir

CAPTCHA