L'ANACR pourquoi ?

L'Association Nationale des Anciens Combattants
et Ami(e)s de La Résistance (ANACR)


Fondée en mars 1945 par l'une des principales composantes des Forces Françaises de l'Intérieur (FFI), les "Francs-Tireurs et Partisans Français", l'Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance" (ANACR) a pris ce nom en 1952, s'élargissant à toutes les familles de pensée de la Résistance Intérieure et de la France Libre, à toutes les formes du combat de Résistance, s'inspirant par là de l'unité de la Résistance réalisée au sein du Conseil National de la Résistance (CNR).
En 2006, elle a modifié son nom en Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de la Résistance (ANACR).

Depuis plus de 50 ans, l'ANACR qui a compté et compte parmi ses présidents des Résistants éminents tels Vincent Badie, Robert Chambeiron, Jacques Debû-Bridel, colonel Rol-Tanguy, Pierre Sudreau, Louis Terrenoire et Pierre Villon, et parmi son comité d'honneur notamment, le général Jacques Chaban-Delmas, Jacques Duclos, l'Amiral Muselier, le colonel Passy, Alain Savary et Mgr Théas, a constamment affirmé sa démarche pluraliste de rassemblement de tous les Résistants :

 

  • pour la défense des valeurs patriotiques, démocratiques et humanistes de la Résistance
  • pour lutter contre les résurgences des idéologies fascistes et pétainiste, et contre le négationnisme falsificateur
  • pour la défense de la paix
  • pour la défense des droits matériels et moraux des Résistants, et tout particulièrement la reconnaissance de leurs services

 




Les réactions

Avatar
YVAN ESCAFRE Le 23/07/2014 à 19:51:41

Bonjour ,

ancien lauréat au Concours National de la Résistance en 1982 à Toulouse , collectionneur de livres anciens , poète et ayant réalisé à Montrouge une exposition sur l'engagement des surréalistes dans la Résistance , parent de résistants déportés dont Marcel Pocaly né à Tulle incarcéré au Fort Barrault et à la Centrale d'Eysse sur ordre de René Bousquet , déporté au camp de concentration de Buchenwald où il sera suite à de mauvais traitements comme déporté politique transféré au camp de Langerstein Zwiberge où il est mort pour la France , j'essaie de reconstituer l'histoire d'une partie de ma famille POCALY PACALY PACALIN BUISSON JAS en généalogie personnelle sachant que les Pocaly Pokaly Pasqualis sont en région lyonnaise associés aux familles DIEDERICHS BUISSON JAS MICHAUX depuis 1750 au moins et sachant que de nombreux parents présumés dénommés BUISSON Alice qui a été interné à la prison de Montluc Charles BUISSON qui a été fusillé en 1944 à Lyon ( probablement issus du mariage de Joseph Buisson et Jeanne Pocaly née le 12/12/1818 à Lyon débitante de tabac fille naturelle de Jeanne Pocaly fabricante d'etoffes de soie née en 1793 à Givors fille d'André Pocaly maitre verrier à Givors entreprise Nolot vers 1789 marié , lui même fils d'André Pocaly et Fleurie Christofle ) j'aimerai connaître l'affaire dite de la Caisse d'Epargne à Lyon où ont été soupçonnés de sabotage et de participation à des mouvements unis de Résistance MUR les membres buisson de ma famille et je souhaiterai connaître s'il existe un ouvrage sur les lieux de mémoire relatifs à la Résistance pour Lyon capitale de la Résistance et le Rhone , en effet , je reconstitue le passé de résistant et déportés survivants ou non de ma famille dont en particulier Albert Vigouroux né en 1915 à Aurillac ,pseudo Alex , agent de liaison du Général de Jussieu Pontcarral de 1942 à 1944 à Clermont Ferrand pour la Zone Nord et la Zone Sud , dont j'ai obtenu la copie du dossier du ministère de la Défense à Vincennes service historique des Armées , mais aussi Maurice Vigouroux , déporté à Dachau , agent du groupe VELITES de l'Armée Secrête , natif d'Aurillac , tous deux décédés, le premier étant mon grand oncle maternel , je recherche des renseignements au sujet de Jean Baptiste Gérard , chef de maquis , né en 1904 à Bordeaux , déclaré mort fusillé par la Gestapo le 18 juillet 1944 dans le Cantal alors que je pense qu'il est mort en déportation en mars 1945 , également sur d'autres membres de ma famille résistants déportés Léonard et Jean Montaudon père et fils arrêtés puis déportés à Buchenwald où ils sont morts pour la France le 14 mai 1944 après avoir servi comme lieutenants FFI auprès du Colonel Guingouin, de M Bistos Jean ou François , chef du réseau Andalousie , colonel Franck , de bien d'autres encore dont un certain DIEDERICHS Noel ( fils d'Alfred DIEDERICHS ) né à Tulle arrêté à Lyon et déporté , en effet Adrien Pocaly mon aieul né à Lyon en 1839 épouse Dorothée Michaux dont le père Nicolas Michaux est né en 1802 à Baschanage Luxembourg et dont la mère Marguerite DIEDERICHS née au Luxembourg a une famille d'industriels à Lyon, idem pour le nom Michaux , j'ai besoin de votre aide pour la partie de mes recherches qui concerne la Résistance à Lyon, ce d'autant que je m'intéresse à Jean Moulin merci de votre aide cordialement YVAN ESCAFRE 58 BIS RUE DE CHARTRES 91410 DOURDAN ( ne pouvant me déplacer actuellement pour raisons de santé et de famille , merci de m'indiquer le coût de photocopies et de frais de port s'il y a lieu ) en n'oubliant pas ceux des miens résistants déportés prisonniers évadés de guerre pour faire un travail de mémoire à leur sujet merci

Avatar
catherine schlesser Le 04/05/2015 à 00:19:54

Bonjour,
Je suis la fille de Mr Pierre SCHLESSER,dit Pierrot,nè en 1917. Je n'ai -hèlas- connu que jusqu'à 5 ans mon papa,car il est dècèdè en juin 1968,à 51 ans. J'ai retrouvè quelques documents de lui,dont votre carte ANACR, mais je ne sais pas vraiment à qui m'adresser....Vous pourriez m'aider? Merci

Réagir

CAPTCHA