Comité de Villeurbanne

Contact: Jean de Filippis

Adresse : Centre Culturel et de la vie associative,

                234, cours Emile Zola, 
                69100 Villeurbanne

TEL : 04 78 03 57 05

 

 

Notre ami Charles ROCHE nous a quitté.

 

Charles, trésorier et membre très actif de notre Comité n'est plus, c'est lui qui était l'organisateur et l'ame de ces voyages de mémoire.

Pour autant, ce projet de voyage est maintenu car nous le devons pour Charles, pour continuer son combat pour la mémoire.

 

 

 

 

 

 

LUTTER CONTRE L'OUBLI

 

Chaque année, le comité villeurbannais de l’ANACR, organise un voyage sur les hauts lieux de résistance. Ce voyage ouvert à tous anciens résistants et amis de la résistance programmée dans notre région au début du mois de juin a fait l’objet de nombreux circuits découverte ou redécouverte : les maquis de Saône-et-Loire ? Maquis de Brancion,  visite du musée de Nantua et des lieux de parachutage en forêt d’ Echallon, Oyonnax,  Bourg-en-Bresse et le lycée Lalande (décoré de la médaille de la Résistance), Curciat Dongalon, pays de Georges Lyvet, les maquis du Haut  Dauphiné et Saint-Didier de Formans, etc..

en 2016 toujours convaincus de l’impérieuse nécessité de maintenir la mémoire de ceux qui se sont sacrifiés pour nous, on nous avons projeté de proposer un voyage sur les traces de ceux  qui ont contribué à préserver la vie dans les moments cruels ou l’occupant nazi et le régime de Philippe Pétain organisait une véritable traque des français et de la population juive de France.

Le Chambon sur Lignon appartient à cette famille de villages qui se sont distingués par leur courage pour sauver des citoyens juifs persécutés menacé d’être envoyés dans les camps de concentration.

les habitants (essentiellement des protestants dont la mémoire de leur propre persécution est encore vive) les ont accueillis dans leur maison et dans les fermes des alentours ainsi que dans des institutions publiques. Le « collège Cévenol » accueille aussi bien des professeurs que des enfants juifs. A l’approche des patrouilles nazies, les personnes hébergées partent se cacher dans la campagne en dehors du village et sont prévenus quand le danger est écarté. Incontestablement,  une forme de Résistance à rappeler.

Le Chambon  a accueilli de nombreuses personnalités comme Albert Camus André Chouraqui, Léon Poliakov Georges Vajda, Jules Isaac, etc…

Opposés à ceux qui commirent l’irréparable, les villageois et paysans du plateau habitants du Chambon et des localités voisines,  guidés par des pasteurs et des enseignants admirables ont fait choix de la tolérance, de la solidarité et de la fraternité.

 

 

MODALITES DU VOYAGE

Départ rue Paul Verlaine au droit des bassins de la place Lazare Goujon,

16 juin 2016 7 h 30 (heure impérative)

Retour prévu vers 19 h

Prix 50 euros (repas compris)

Renseignements et réservation : 

 

 

 

 




 


 

ASEMBLEE GENERALE 

 06 février 2016

Rapport moral par J de Filippis

Je voudrais tout d’abord remercier pour leur présence: Messieurs Gilbert CHABROUX, ancien sénateur maire de Villeurbanne membre de notre comité, Jean Paul CHICH, conseiller municipal, délégué aux anciens combattants à la mémoire et à la politique patrimoniale, représentant M le Maire de Villeurbanne, Madame Evelyne PASCAL, vice-présidente  départementale de l’ANACR du Rhône et membre du bureau national, Maurice ODIARD, président de l’UFAC du Rhône et président de la FNACA, M Joseph ROSSIER, président de l’ARAC, membre de l’ANACR, M Elie FALCO secrétaire général de l’UFAC est excusé.

 

  

L’année 2015, a été pour beaucoup d’entre-nous l’année des catastrophes. Que ce soit aussi bien dans le domaine de notre vie familiale, je pense en particulier à la disparition de notre président Bathias  le 29 mai, sans oublier le lourd handicap de notre camarade Lisette De Filippis,  mais aussi dans le domaine de la vie publique, avec la disparition de nombreux de nos camarades.

Nous avons également une pensée émue pour notre camarade Thomas De Carolis qui nous a quitté le 10 décembre dernier.

-Le début de cette année  n’a pas connu de pause funèbre avec la disparition de notre camarade Robert Chambeiron 99 ans, dernier témoins de la création du CNR qui déclarait dans un entretien à l’Humanité « Le CNR fut le point de rassemblement de tous les Français patriotes, qui se retrouvaient dans les valeurs permanentes de la République, la liberté, la justice sociale, la solidarité, le rejet de l’intolérance, et dans leur attachement à la souveraineté du pays. » C’est sur ce thème du CNR que nous orientons notre action pédagogique de cette année.  

 

 

-Rapport d’activité

Nous avons tenus 9 réunions de bureau

Au cours de ces réunions ont été organisées nos interventions en milieu scolaire, notre participation aux cérémonies de Villeurbanne et de la Croix Rousse, ainsi que l’organisation du voyage annuel.

Après lecture des différents rapports Evelyne Pascal, a rappelé l’indispensable investissement que nos comités doivent accomplir dans le domaine de la mémoire rappelant à cette occasion l’implication des membres de notre Comité pour former des intervenants, et  la réunion qui s’est tenue à la mairie du 8e sur leur rôle , ainsi que le contenu des interventions.:"plus que jamais, face à l'actualité tragique, votre role auprès de la jeunesse est primordial....."

Notre comité compte à ce jour 26 membres possédant la carte de l’ANACR.

20 ami(es) sont présents à notre assemblée, 17 cartes d’adhérents sont remises,

Nous attendons encore le retour des adhésions 2016.

L’an dernier nous étions 26/32. Deux décès étaient  à déplorer  en 2015: Jean Bathias et Fernand Poulat. Quatre n’ayant pas repris leur carte.  

Nous devons nous féliciter pour l’accueil qui nous a été réservé lors de nos interventions au collège du Tonkin avec la présence attentive de plus d’une centaine d’élèves les 15 et 26 mai  et à l’école Anatole France le 29 mai sur l’insurrection de Villeurbanne où plus que 50 élèves présents ont posés les questions très pertinentes.

Comme chaque année notre comité participe aux commémorations  se déroulant à Villeurbanne. Le 19 mars dépôt de gerbe au pied de la plaque commémorant la fin de la guerre d ‘Algérie. Le 11 avril dépôt des cendres du Commandant Filip Lefort au Cimetière de Cusset. Le 7 mai commémoration de la création du CNR. Le 3 juin au funérarium de Cusset, nous rendions un émouvant hommage à notre président Jean Bathias, décédé le 29 mai, en présence d’une nombreuse assistance.

 

C’est notre camarade Bernard Gaud qui a bien voulu se charger de l’organisation du voyage annuel. Le choix s’est orienté vers la mise à contribution d’un ami de Corbas ancien instituteur à l’école Antonin Perrin, Edmond Fangat, conférencier, qui a bien voulu se charger de nous trouver un circuit mémoriel en nord Dauphiné.  Trente quatre partants pour un périple d’une journée remplies de récits d’anecdotes sur la Résistance dans cette magnifique contrée à deux pas de chez nous. Ce fut de nombreux monuments rencontrés où nous avons déposé une gerbe. Corbas, Chaponnay le bois de Cornavent, Primarette, puis Moissieu-sur-Dolon où nous avons partagé le repas de midi. Une gerbe au monument érigé à la mémoire d’un jeune parachutiste anglais Denny Garden tué lors d’un parachutage, son parachute ne s’étant pas ouvert, Beaurepaire et Channas.  Une vidéo prise par notre camarade Bernard Gaud constituera un très bon souvenir de cette journée de mémoire. Rappelons la cérémonie du 5 septembre commémoration de la libération de Villeurbanne où nous assistions nombreux.

Nous devons remercier chaleureusement notre porte-drapeau Pierre Coponat. Toujours présent pour nous représenter à toutes les cérémonies. Fidèle à sa mission nous lui devons nos plus sincères félicitations et nos encouragements.

 

Nous ne saurions négliger la santé de notre comité de Villeurbanne, qui, s’il compte aujourd’hui 33 membres n’en montre pas moins une certaine fragilité. En effet depuis notre dernière AG de 2015 les divers ennuis cités plus haut ont contribué à rendre plus compliqué le fonctionnement du bureau, consécutivement à l’accident de Lisette De Filippis qui ne peut plus assurer le secrétariat, Les convocations les comptes rendus, la remise des cartes, sans oublier la demande de subvention est assurée par le trésorier. Le bureau doit donc être impérativement renforcé. Nous avons grand besoin de votre soutien et votre participation. Cette année 2016  nous conduit à intervenir dans les écoles Anatole France Emile Zola les collèges Môrice Leroux, Brossolette, Tonkin. Encore faut-il que nous en ayons la possibilité avec notre effectif. Mais vous conviendrez qu’il serait vraiment dommage voire lamentable même, qu’une organisation comme la notre ne remplisse pas cette élémentaire mission de transmission de la mémoire de ceux qui ont sacrifié leur vie pour nous.

Il est donc absolument nécessaire de repenser notre organisation et en particulier la composition du  bureau.

 

-Rapport financier  de l’année 2015

Notre Comité comptait 27 camarades 4 Résistants et 23 Amis de la Résistance.

Cette année 2016 nous avons expédié 27 invitations à nos amis pour renouveler leur adhésion. A ce jour nombreux sont ceux qui ne se sont pas manifestés. Toutefois, il ne faut pas voir tout en noir l’année ne fait que commencer et il n’est pas rare que d’ici juillet des cotisations nous arrivent.

Cette année la cotisation n’a pas augmenté et reste fixée à 35€ sachant que le Comité de Villeurbanne perçoit  6€ sur cette cotisation 29€ sont versés au bureau départemental.

Je voudrais signaler une fois encore que si certains camarades éprouvent quelque difficulté à régler leur cotisation, il faut nous en parler. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser des camarades sur le bord de la route, de plus, nous avons besoin de tous.

Le reste de la trésorerie n’a pas fait l’objet de sorties exceptionnelles. (a part la réparation de l’étui de notre drapeau). Il est à souligner la grande disponibilité de Pierre Coponat notre porte drapeau qui ne manque aucune cérémonies. Nous le remercions chaleureusement.  

Concernant le voyage de cette année 2015 en Nord Dauphiné, ce voyage a été fort apprécié, avec un guide très compétent en la personne d’Edmond Fangat. 79 invitations avaient été expédiées pour un résultat de 34 candidats au départ.   

On notera le  prix très raisonnable pratiqué (35€). Le détail de ce poste nous donne : - car 695,00€+ 50€ Chauffeur - restaurant= 875€ -fleurs= 200,0€ pour un total de 1820€.  Les entrées, grâce à une subvention exceptionnelle de 400 € de Mme Béatrice Vessiller les entrées se montent à  1580€ Soit un déficit de 240€.

Nous devrions recevoir, cette année,  une subvention exceptionnelle de notre députée Madame Pascale Crozon. Il n’en demeure pas moins important de regarder au plus près le montant de la participation de chacun. Il est a préciser que le voyage est financé de manière séparée par les participants.

 Le compte de trésorerie se monte aujourd’hui à 3096,23€ contre 3132,63€, l’an dernier. Il faut noter que cette année 2015, les dépenses ont concerné en majorité le poste fleurs pour 480 €, Les frais de secrétariat 350€, l’assurance 174€. Les diverses cotisations pour un montant de 94€, les frais  bancaires 54€ les dépenses d’indemnisation transports pour 136€. Les frais d’interventions scolaire se sont réduits à 90€. Soit un total de 1378€. La subvention fonctionnement municipale  de 1150€ sensée couvrir ces dépenses a nécessité le complément  de 550 € indispensable pour boucler le budget. Le déficit voyage de 240€ a pu être ainsi épongé.  

Une demande de subvention sera formulée cette année encore, pour assurer au mieux nos interventions mémoire en milieux scolaires.

 

-La parole est à la commission de contrôle financier.

Les comptes du comité local ont été contrôlés le 25 janvier 2016. Etaient présents Bernadette Igou, René Bouffette et Charles Roche. Ils n’ont pas révélés d’anomalies. Concernant la tenue du compte. La commission déclare les comptes exacts et demande à l’assemblée, quitus au trésorier.

 

 

 

 

 

 

-Nous allons procéder à l’élection du bureau

bureau sortant reélu :

 

Présidents Jean De filippis                          

Vices Présidents : Thomazine REFFO

Président d’honneur  Jean Paul BRET, Gilbert CHABROUX,

A Titre Posthume : Yvonne BORNET Joseph CHOMARD , Marie Noëlle RIVOIRE, Yvonne SIRIOUD. Jean Bathias

Secrétaire : Lisette DE FILIPPIS

Secrétaire adjointe : Bernadette IGOU

Trésorier  Charles ROCHE

Membres du Bureau : René BOUFFETTE, Thomazine REFFO

Pierre COPONAT-Porte Drapeau, Bernard GAUD

Relations avec la presse : Jean DE FILIPPIS

Commission de contrôle financier :Bernadette IGOU-René BOUFFETTE

 

Tous les rapports sont approuvés à l’unanimité.

 

 

 

 



Assemblée générale 2015

 

 


Georges Filip-Lefort,

ardent artisan de la Libération de Villeurbanne, est mort le 6 janvier 2015 à l’âge de 95 ans. En août 1944, ce jeune résistant, commandant des Francs-Tireurs et Partisans de la Main d’œuvre immigrée, a mené une partie des opérations de l’insurrection populaire qui a précédé la Libération de la ville.
Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne, a salué la mémoire de celui « qui a encadré les insurgés de Villeurbanne et tenu tête à la onzième Panzer division SS, avec ses camarades du bataillon Carmagnole ».
« George Filip-Lefort appartient pour toujours à cette jeunesse innocente et héroïque, farouchement éprise d’une liberté qu’elle nous a laissée en héritage » a poursuivi Jean-Paul Bret.
Hongro-roumain né en Transylvanie, il n’avait que 18 ans lorsqu’il a rejoint la France pour des études supérieures d’ingénieur. Trois ans plus tard, à 21 ans, il entrait dans la Résistance, membre du mouvement Combat. En 1942, il rejoignait les FTP-MOI (Francs Tireurs et Partisans de la Main-d’œuvre immigrée). En septembre 2008, Georges Filip-Lefort avait reçu les insignes de Commandeur de la Légion d’honneur à Villeurbanne.

 

L'insurrection de Villeurbanne a fait l'objet de différentes publications, notamment Claude Collin, a publié sous le titre : "L'insurrection de Villeurbanne a t'elle eu lieu ?" dans la collection "Résistances" aux Presses Universitaires de Grenoble, un ouvrage qui relate ces faits qui ont eu lieu du 24 au 26 aout 1944.

 

 


VOYAGE 12 juin 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette année le voyage du Comité de Villeurbanne nous a conduit dans le pays de notre camarade Georges Lyvet à Cursiat-Dongalon dans l'Ain. Ce fut l'occasion de partager un moment convivial et de se retrouver, de découvrir ou redécouvrir ceux qui ont fait la Résistance. De nombreux Résistants et Amis nous accompagnent. 

 

Georges Lyvet, ancien secrétaire du syndicat des métaux (CGT) contribue à la création de la Maison de la culture à Villeurbanne.

En 1938, il est élu secrétaire de la FSGT pour la région lyonnaise.

Lors de la 2e guerre mondiale, il entre en Résistance et rejoint les FTP en 1943. Arrété lors d'une réunion de l'Etat major FTP à Caluire, il est torturé dans les locaux de l'Ecole de Santé Militaire. Transféré à Montluc sur un brancard, il est évécué à l'hopital de la Croix rousse où il sera éxécuté avec trois de ses camarades.

 

L'après midi c'est au lycée Lalande seul lycée civil de France titulaire de la Médaille de la Résistance, que nous avons fleuri la plaque rendant hommage aux élèves et professeurs héros de la Résistance de ce lycée.

 

 




Les réactions

Avatar
pierre coponat Le 04/04/2018 à 21:58:02

PARFAIT TOUS EST PARFAIT POUR LE DENOIR DE MEMOIR ENVERS LES JEUNE GENERATION NE JAMAIS OUBLIER LE PASSE CAR IL PEUT REVENIR AU GALOT

Avatar
pierre coponat Le 04/04/2018 à 22:00:08

PARFAIT TOUS EST PARFAIT POUR LE DEVOIR DE MEMOIRE ENVERS LES JEUNES GENERATIONS NE JAMAIS OUBLIER LE PASSE CAR IL PEUT REVENIR AU GALOT

Réagir

CAPTCHA