Henri MUSELIER

Emile Muselier

est né le 17 avril 1882 à Marseille, où son père est inspecteur des Postes.
Entré à l'Ecole navale de Brest en 1899, il en sort dans la même promotion
que Darlan.
En 1914, il part en Adriatique combattre la flotte autrichienne. En mars 1915 il est rapatrié sanitaire en France et demeure en convalescence à Pouilly-en-Auxois,
mais dès le mois de mai il est volontaire pour rejoindre la brigade des  fusiliers-marins en Belgique et se bat sur l'Yser.
En avril 1918, il obtient son premier commandement véritable, sur l'aviso  Scape, et est promu capitaine de corvette au mois de juillet de cette
même année. Pendant le mois de mars 1919 il défend le port de Marioupol, en mer d'Azov, contre les Bolcheviks et est, en 1922, promu capitaine de frégate. Au mois de juillet 1 926, il est nommé capitaine de vaisseau. En 1933, le contreamiral Muselier devient Major Général du port de Sidi-Abdalah en Tunisie.
D'août 1938 à décembre 1939 il assure à Marseille le commandement de la Marine et du secteur de défense de la ville. Après avoir été promu viceamiral,
le 10 octobre 1939, il est mis à la retraite par mesure disciplinaire le 21 novembre, suite d'incidents  l'ayant opposé à l'amiral Darlan.
Le 14 juin 1940 les Allemands entrant dans Paris, il gagne Marseille en 9 jours, ralliant des troupes sur son chemin. Là, il embarque à bord du charbonnier anglais Cydonia en direction de Gibraltar, et lui fait traverser les champs de mines qu 'il a lui-même fait poser. De là, il gagne Londres en hydravion. Il rallie à sa cause le chalutier Président Houduce, le cargo Rhin, l'Anadyr, des avions et des aviateurs.
C'est au soir du 30 juin 1940 que l'amiral Muselier entre en contact pour la première fois avec de Gaullle, qui le nomme le 1er juillet 1940 au 
commandement des forces maritimes françaises restées libres «quelles qu'elles soient et quel que soit l'endroit où elles se trouvent» et à celui, provisoire, des forces aériennes. Il est condamné, le 23 octobre 1 940, par le Tribunal Maritime de Toulon, à la peine de mort et à la confiscation de ses biens.
A la création du Comité national, il est nommé Commissaire national à la Marine et à l'Air. Le 18 décembre le général de Gaulle intime l'ordre à l'amiral Muselier de rallier Saint-Pierre-etMiquelon, ce qui est fait, après un plébiscite le 24 décembre 1941.
Il rentre à Londres le 28 février 1942 et démissionne de son poste de Commissaire, suite au manquement, forcé, à sa parole envers les Etats Unis
de ne pas intervenir dans ces territoires. Il souhaite toutefois conserver le commandement des FNFL ce que refuse le général de Gaulle. Sa démission est acceptée le 4 mars 1942. ·
En septembre 1944 le général de Gaulle le nomme Chef de la délégation navale aux Affaires allemandes. En 1 946 il est mis à la retraite.
Décédé le 2 novembre 1965, l'Amiral Muselier avait été fait Compagnon de la Libération le 1er août 1941. Il était Grand Officier de la Légion d'Honneur, Croix de Guerre 1914-1918 et 1939-45 A la fondation de I'ANACR en 1952, l'Amiral Muselier entra à son Comité d'honneur.

 


Réagir

CAPTCHA