Jacques CHABAN-DELMAS

Chaban, Lakanal, Arc

Jacques Delmas est né le 7 mars 1915 à Paris. Après des études au lycée Lakanal de Sceaux et à la Fondation nationale des Sciences politiques, il est licencié en droit et diplômé de droit public  et  d'économie politique. Jeune journa­liste, il collabore à l'Information à partir de 1933.

Appelé en juin 1938 au 37" RI à Bitche, il fait les EOR et est en mars 1939 reçu 1er à Saint­ Cyr, dont il sort major de la promotion du maréchal Joffre.

Pendant la Drôle de guerre, il est aspirant puis sous-lieutenant au 75" Bataillon alpin de forteresse. Refusant la défaite, Jacques Delmas tente de partir en Angleterre après sa démobilisation le 4 août 1940.

N'étant pas parvenu à quitter la France, il entre fin décembre 1940, par l'intermédiaire

du colonel Groussard, dans le réseau de ren­ seignements "Hector'', commandé par le colo­ nel Heurtaux et est spécialisé dans le rensei­ gnement sur l'industrie et sa mise à disposition des Allemands. Pour être mieux informé, il entre en juin 1941  comme contractuel au Ministère de la Production industrielle fran­ çaise. Fin 1942, après la chute du réseau due à des arrestations, il entre directement en rela­ tion avec les envoyés de Londres.

Reçu au concours de l'inspection des Finances en mars 1943, il poursuit son activité de renseignement avec l'Organisation civile et militaire (OCM) qui a succédé à <13 août 1944 nanti des  ordres attentistes du général Koenig, il arrive à Paris le 16 à bicy­clette et est présent  pendant l'insurrection pari­ sienne, durant laquelle il est favorable à la trêve, se ralliant  toutefois à la reprise des combats. Il accueille le général Leclerc à Arpajon le 24 août  1944 et entre avec lui dans Paris.

 Après la libération de la capitale, Chaban sert au cabinet du ministre de la Guerre  comme chef de la Mission de liaison et d'inspection mobile d'organisation de l'Armée.

Il fera par la suite une carrière politique comme député, maire de Bordeaux, ministre, Premier ministre Ouin 1969 à juillet 1972).

Membre du Comité d'honneur national de l'ANACR de 1984 à son décès le 10 novembre 2000, il avait été fait Compagnon de la Libération le 7 août 1945, il était Commandeur de la Légion d'Honneur et Médaillé de la Résis­tance.


Réagir

CAPTCHA