22 rue Ct Charcot

AU 22 RUE COMMANDANT CHARCOT ..

 une vie bien secrète dans cette demeure, connue comme résidence d’une demoiselle Poncet, professeur de piano, elle y reçoit ses élèves ! et malgré le voisinage   inquiétant : l’installation de l’ABWEIR (service de renseignements militaires de la Wehrmacht dès la fin 1942, à quelques 200 mètres : au fort Irénée, dans cette maison madame Blaizine PONCET a logé des juifs et des opposants au régime et à l’occupant allemand.

 : en juin 1940 c’est un belge : Georges OREEL, envoyé par le consul de la Belgique, qui s’installe au dernier étage, avec sa femme et son enfant. Il y restera 2 ans, période pendant laquelle bien des membres du réseau COTY seront de passage. En 1942 les OREEL quitteront le 22 de la rue Commandant Charcot pour se réfugier au Couvent de la Plaine, à Ste Foy les Lyon, 3 kms plus loin. Laurent PONCET( fils de la propriétaire),  précise que nombreux sont ceux qui passaient au 22. Parmi eux, Tony de GRAAF, et parmi ses visiteurs son ami Jean, qui se révéla par la suite être JEAN MOULIN, lequel fit de nombreux passages, dont un de près de 2 mois qui se terminera par la nuit du 20 au 21 juin 1943. C’est le 21 juin 1943 que Jean MOULIN fut arrêté à Caluire.

 

 

 

 

n.b -.pour plus de renseignements sur le réseau Coty :

le livre de Pierre Fugain "ici l'ombre" et les documents qu'il avait remis au Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère.

 

ainsi que  la vidéo :

http://cinevod.bm-grenoble.fr/video/396A5-pierre-fugain-un-rsistant-dans-le-siecle

entretien avec Pierre Fugain 

 

 

.

 


Réagir

CAPTCHA